• Home  / 
  • Entreprise
  •  /  5 startups à suivre dans le domaine de l’imprimante 3D

5 startups à suivre dans le domaine de l’imprimante 3D

18 juin 2017

La technologie de l’imprimante 3D permet en ce moment aux startups de se lancer. C’est pour cela que l’on peut trouver une imprimante 3d prix abordable. Parmi ces startups, en voici 5 qu’il est nécessaire de suivre.

BeAm : réparer l’irréparable

BeAm, la startup française, se focalise sur un domaine assez complexe. Il s’agit de tenter de réparer l’irréparable. Concrètement, il existe des pièces avérées irréparables auparavant et elle utilise l’impression 3D pour réussir à les réparer. Pour ce faire, il existe un procédé, baptisé Construction laser additive directe (ou Clad), qu’elle met en œuvre. Normalement, on fond des poudres métalliques par dépôt de couche de matière pour réparer les pièces. Toutefois, ce procédé ne consiste pas en cela mais en les fondant par laser. Grâce au Clad, il y a une réduction de 50% sur la durée de fabrication. En plus, 30% d’économie sur le prix de revient des pièces est obtenue.

Apis Cor : une maison 3D en 24 heures

La startup américaine Apis Cor œuvre dans le domaine de la construction 3D. Certaines entreprises dans ce domaine fabriquent des ponts, des villas et autres. Pour le cas de cette startup, elle a réussi à concevoir une maison 3D en 24 heures seulement. Cette maison a une dimension similaire à une grande chambre d’hôtel (37 m2). Les grands travaux ont été faits grâce à une imprimante 3D mobile. Les moyens humains se sont occupés des travaux d’installation et de finition. Parmi ceux-là, l’installation des isolations thermiques, des câblages, de l’hydro-acoustique. Il y a aussi la finition avec un coup de peinture.

Poietis : champion de la bio-impression

Il s’agit d’une startup bordelaise. Elle se spécialise dans le domaine médical. Plus précisément, elle se situe dans la bio-impression. Ce dernier s’agit d’une impression par laser des tissus organiques en 3D. Ces tissus ne sont pas utilisés de façon exclusive à des fins médicales. Elles peuvent aussi l’être à des fins industrielles. En effet, ces tissus peuvent être utilisés dans le domaine pharmaceutique ou cosmétique. Les cellules composant ces tissus sont viables à 95 et même à 100%.

Tri-D : toucher pour voir

C’est une startup créée par 2 jeunes lillois. Ils l’ont mis sur place pour appuyer leur point de vue. Ce dernier est simple : le toucher peut substituer la vue. Elle utilise l’impression 3D pour reproduire des pièces ayant une forte valeur ajoutée. Un exemple de leur projet est de faire découvrir aux non-voyants des œuvres de musée. Elle donne donc la chance à ces personnes de découvrir la région Nord-Pas de Calais. Pour ce faire, elle imprime des symboles et des monuments de cette région.

XtreeE : construction 3D à grande échelle

XtreeE est une startup parisienne. Elle se spécialise dans la construction avec une imprimante 3D. Nombreuses sont les entreprises ayant la même vocation mais cette startup est assez différente d’elles. En effet, elle a son propre style pour se démarquer. Ce style se focalise sur une construction à grande échelle. Mais ce n’est pas n’importe quelle construction à grande échelle. La construction se base sur des formes géométriques assez complexes. Son but est de construire des formes qui sortent de l’ordinaire sans surcoût. Parmi ses constructions, un pavillon de 3 mètres de hauteur, en béton, en forme de coquillage.

Click here to add a comment

Leave a comment: